Yprema signe la première franchise dans le BTP



Huit mois après avoir annoncé la création de son réseau de franchisés en juin 2012, le spécialiste de la transformation des déconstructions du BTP en matériaux routiers, a signé, mardi 5 février, sa première franchise avec CBM, une PME basée au Theil (Ardèche). Cette entreprise de BTP indépendante compte ainsi recycler et valoriser, sur son nouveau site en mars prochain, près de 15.000 tonnes béton par an.


Yprema signe la première franchise dans le BTP
La société Yprema, qui s’occupe du traitement de matériaux issus de la ville et de la déconstruction, vient de signer, mardi 5 février, sa première franchise avec CBM, entreprise familiale, située dans l'Ardèche, au Theil. Son métier de base : la maçonnerie et les travaux publics. La PME indépendante emploie une quinzaine de salariés pour un chiffre d'affaires de près de 1,5 million d'euros. Tout un symbole, car Le Theil est le site de la première carrière de Lafarge.

Recycler et valoriser, près de 15.000 tonnes béton par an

"Nous avons effectivement signé avec Yprema un accord officiel de franchise pour une durée de sept ans", nous explique Alexis Manent, gérant de CBM. Après avoir construit, au Theil, un site de recyclage et de valorisation de béton provenant de chantiers de déconstruction provenant de la région Rhône-Alpes, la PME ardéchoise compte ouvrir l'usine en mars prochain. "Le béton sera transformé en graves pour être utilisé en sous-couches notamment pour des travaux routiers dans l'agglomération du Theil et aux alentours", poursuit Alexis Manent. Et de préciser : "Sur cette nouvelle implantation qui représente un investissement global de 350.000 euros, nous comptons recycler et valoriser, près de 15.000 tonnes de béton par an." Cette activité devrait, d'ailleurs, générer un chiffre d'affaires compris entre 120.000 et 180.000 euros.

Claude Prigent, président du groupe Yprema, créé il y a 23 ans (20 M€ de CA, 90 salariés), entend ainsi accélérer sa croissance, en doublant le nombre de ses sites en moins de cinq ans. Pour rappel, il gère aujourd’hui huit sites : Quimper, Trappes, Reims, Emerainville, Lagny-sur-Marne, Bonneuil, Massy, Gennevilliers. "C'est une stratégie qui s’appuie notamment sur la réglementation européenne qui fixe un taux de 70% de recyclage et de valorisation des déchets de construction et de démolition d'ici à 2020", rappelle-t-il. En 2013, seulement 32 % de ces matériaux sont recyclés en France, soit 19 millions de tonnes. Pour atteindre cet objectif d'ici à 2020, il faudra doubler cette quantité et quadrupler le nombre des centres de recyclage ayant une capacité moyenne de 30.000 tonnes par an.

Bientôt un franchisé en Ile-de-France

A travers son offre de franchise, Yprema s’adresse à des entrepreneurs indépendants du BTP ou à des carriers régionaux souhaitant compléter leur activité, voire se diversifier. "Sur la lancée de la signature avec CBM, le 5 février 2013, nous visons une seconde ouverture en 2013, cette fois-ci en région Ile-de-France et trois ouvertures par an à partir de 2014, annonce Claude Prigent. Le franchisé sera, alors, propriétaire de la plate-forme industrielle et Yprema lui apportera sa marque et son savoir-faire."

Source : Batiactu - 05/02/13


Mots clés : yprema

  

Actualité des membres | Membres fondateurs | Personnalités (politiques, chercheurs...) | Membres de l'Institut






Librairie
Librairie





Dernier Tweet

Kedge Business School FEDEREC Fondation Nicolas Hulot GrDF La Poste
       

Institut de l'économie circulaire © 2017