Vers la chimie bleue : Algopack, des algues à la conquête du plastique



Petite PME bretonne, Algopack cultive une idée fixe mais ingénieuse : faire de l’algue marine le nouvel eldorado du plastique. L’entreprise cultive des algues qui, transformées en granules, remplacent le plastique pour fabriquer des objets rigides et biodégradables.


« L’algue est vertueuse : elle capte 960 kg de CO2 à la tonne, elle ne consomme pas de pesticides, ni d’engrais et elle envoie de l’oxygène à la mer. Or, les océans meurent à cause des plastiques. 460 kg de plastique sont déversés dans la mer chaque seconde. ». Rémy Lucas, fondateur d’Algopack

La bonne idée

Tout à commencé sur les plages bretonnes, il y a 200 ans. Dans la famille de Rémy Lucas, fondateur de l’entreprise, on était goémonier, de père en fils : en d’autres termes, pêcheur d’algues. Ingénieur en plasturgie pendant des années, Rémy Lucas s’est souvenu de cette histoire familiale et, avec sa formation, son expérience et ses convictions, il a décidé de créer une entreprise pas comme les autres : Algopack transforme des algues marines cultivées en granules de plastique pour les industriels de la plasturgie.

Lire la suite sur Votreenergiepourlafrance.fr


Mots clés : Algopack
Mardi 20 Octobre 2015

  

Actualité des membres | Membres fondateurs | Personnalités (politiques, chercheurs...) | Membres de l'Institut






Librairie
Librairie





Dernier Tweet

Kedge Business School FEDEREC Fondation Nicolas Hulot GrDF La Poste
       

Institut de l'économie circulaire © 2017