Timmermans plaide la bonne foi sur l'économie circulaire



Le premier vice-président de la Commission a tenté d'attester de sa bonne foi sur son ambition en matière d'économie circulaire, devant le groupe des Verts au Parlement européen.


Timmermans plaide la bonne foi sur l'économie circulaire
Frans Timmermans, qui a été chargé par Jean-Claude Juncker de donner à l'UE une « meilleure législation », a été accusé par l'eurodéputé belge Philippe Lamberts d'œuvrer en réalité pour une déréglementation. Philippe Lamberts est co-président du groupe des Verts/Alliance libre européenne. Il a organisé une audition du premier vice-président au Parlement européen, à Bruxelles, le 4 février.

La décision de l'ancien ministre des Affaires étrangères néerlandais d'abandonner le paquet sur l'économie circulaire, qui comprenait des mesures liées aux déchets, au recyclage et à l'incinération, malgré les appels répétés des eurodéputés et des ministres de l'Environnement européens, a été vivement critiquée.

Selon Frans Timmermans, la polémique soulevée par cette décision est due à la presse et à ses propres subalternes. « Je sais comment ça marche, maintenant. Il y a toujours quelqu'un au sein de mon administration qui est tellement attaché à un projet de loi [...] que le grand cirque du tapage médiatique se met en route », a-t-il déclaré.

En savoir plus sur EurActiv


  

L'Institut | Membres | Les ateliers de travail | Adhésion | Publications | Case studies | Actualité de l'économie circulaire | Publications






Librairie
Librairie





Dernier Tweet

Kedge Business School FEDEREC Fondation Nicolas Hulot GrDF La Poste
       

Institut de l'économie circulaire © 2017