Recherche de cofinancement pour une thèse sur l'Économie Circulaire




Après avoir été architecte pendant 18 ans, j'ai opéré une reconversion depuis octobre 2014, d’abord avec un Mastère de Gestion du Développement Durable et du Changement Climatique à la Toulouse Business School en 2014/2015, puis en suivant le séminaire propédeutique du CNAM Paris, en vue de m’engager dans une thèse sur la gestion de l’économie circulaire, dans une perspective inclusive (EC). En effet, j'ai choisi de contribuer à l’élaboration des fondations académiques de ce nouveau concept, par les travaux de recherche d’une thèse doctorale. Le laboratoire d’accueil sera le LIRSA, au CNAM à Paris, représenté par le Pr Pesqueux. Le Pr Jonker sera membre du jury au titre de spécialiste étranger.

Dans cet objectif, j’ai présenté ma candidature au programme ADEME-thèses, qui sélectionne environ 50 candidats sur 200 candidatures, pour un financement de recherche sur trois ans. Mon dossier est actuellement en cours d’expertise (résultats le 05 juillet). Pour être sélectionné, il est vivement conseillé au candidat de trouver un cofinanceur, avant la phase de sélection. Le cofinanceur doit s’engager, en cas de sélection du candidat par l’ADEME, à prendre à sa charge, la moitié des dépenses de R&D effectués par le thésard. Le thésard est lié à l’ADEME par un CDD à plein temps pour une durée de trois ans. L’ADEME émet des factures en fins de périodes de 12 mois, à l’intention du co-financeur, dans le cadre d’une convention tripartite (ADEME/entreprise/laboratoire) de collaboration pour l’encadrement de thèse. Cette convention stipulant que l’ADEME cède les droits patrimoniaux au cofinanceur et au laboratoire, il s’agit d’une sous-traitance permettant au cofinanceur, s’il est éligible, de bénéficier du CIR. L’ADEME étant un organisme de recherche sous tutelle du ministère de l’Enseignement supérieur et de la Recherche, le montant facturé des dépenses de R&D éligibles est pris en compte pour le double de son montant dans l’assiette du CIR. La convention peut être signée avec plusieurs co-financeurs. Pour plus d’informations, des documents complets sont à télécharger sur :
http://www.thesenet.ademe.fr/
 
Le délai est très court : engagement du cofinanceur au plus tard le 15 juin,
 

Le sujet de Thèse :

 
De la chaine de valeur, au cycle de valeur : quelle organisation ?
Recherche exploratoire sur les caractéristiques organisationnelles d’écosystèmes d’acteurs œuvrant pour une économie circulaire à partir du bouclage de flux de matières et d’énergie : le cas de l’Entrepreneuriat social et solidaire dans trois territoires Européens.
 
Les travaux de recherche confronteront le modèle entrepreneurial organisationnel courant, basé sur une logique de chaine de valeur, aux caractéristiques organisationnelles nécessaires à une approche de bouclage de flux de matières et d’énergie (BEFM), dans une perspective d’EC, afin de formaliser un modèle entrepreneurial organisationnel adapté.
 
Ces travaux commenceront par une revue de la littérature académique sur la chaîne de valeur, l’entrepreneuriat social et solidaire, les écosystèmes d'acteurs, le bouclage des flux (économie circulaire, de fonctionnalité, de partage, Ecologie Industrielle et Territoriale, Réduire-Réutiliser-Réparer-Recycler) et l'approche territoriale. Le résultat attendu de cette analyse est qu’une logique de chaîne de valeur ne permet pas de réaliser des BEFM, particulièrement parce qu’elle est fondée selon une logique linéaire et compétitive, alors qu’une logique circulaire et collaborative est nécessaire pour fermer des boucles. Cette analyse devrait aboutir à la rédaction d'une liste des critères essentiels à la fermeture de boucles ainsi qu’à l'élaboration d'un modèle organisationnel théorique. Dans une deuxième phase, ce modèle théorique sera confronté et complété par une série de trois recherches exploratoires, comparatives (et le cas échéant de recherche intervention, selon la maturité des cas), en France et dans deux pays engagés dans l’EC, les Pays-Bas et la Belgique.
 
Cette thèse aidera à la compréhension des difficultés et des besoins d'entrepreneurs impliqués dans une approche circulaire. Elle mettra en évidence le caractère inadapté des modèles d'organisation enseignés en France au regard de l’EC et proposera un modèle organisationnel d’écosystème d’acteurs impliqué dans le BEFM, dans une perspective d’EC.
 
Anne-Claire Savy-Angeli                                                                                                           acsavy@ntymail.com
Assistante de recherche Chaire Pierre de Fermat - Pr Jonker
+33 (0) 6 18 30 61 38


 


  

L'Institut | Membres | Les ateliers de travail | Adhésion | Publications | Case studies | Actualité de l'économie circulaire | Publications






Librairie
Librairie





Dernier Tweet

Kedge Business School FEDEREC Fondation Nicolas Hulot GrDF La Poste
       

Institut de l'économie circulaire © 2017