Paris 2020 : vers de nouveaux modèles de consommation



Une étude de l’IPAG Business School, réalisée pour la fondation Nicolas Hulot et l'Institut d'économie circulaire, a été rendue publique le 11 mars dernier. Celle-ci se donne pour objectif d'imaginer de nouveaux modèles de consommation pour Paris, à l'horizon 2020. Cela, tant au niveau des transports, de l'agriculture, des déchets, que du logement.


Paris 2020 : vers de nouveaux modèles de consommation
Habiter, se nourrir, se déplacer, s’équiper à Paris : sur ces quatre besoins essentiels, une étude de l’IPAG Business School, rendue publique le 11 mars 2016, détaille de nouveaux modèles de consommation, créateurs de valeur et réducteurs des flux de matières. Réalisée pour la Fondation Nicolas Hulot (FNH) et l’Institut de l’économie circulaire, elle décrit la vie dans la capitale, transfigurée par l’économie de la fonctionnalité, à l’horizon 2020.

Pour la FNH, cette initiative n’est pas tout à fait une première. En 2008, une étude prospective avait déjà été réalisée, à la demande de la fondation, sur le même principe, par des étudiants de HEC.

Modèles de consommation

« A l’époque, l’idée du partage de véhicule, par exemple, identifiée comme une piste prometteuse, était jugée totalement chimérique. On nous opposait que jamais les automobilistes ne partageraient leur voiture, se souvient Anne de Béthencourt, chargée des relations extérieures à la Fondation. Or, en l’espace de quelques années, de nombreuses propositions avancées par cette étude, prétendument utopistes, sont devenues des réalités. L’attachement à la propriété qui semblait, il y a quelques années, un obstacle insurmontable, faiblit à tous les échelons de la société.»

Lire la suite sur LaGazetteDesCommunes.com

Mardi 22 Mars 2016

  

Vie de l'Institut | Communiqués de presse | Revue de presse






Librairie
Librairie





Dernier Tweet

Kedge Business School FEDEREC Fondation Nicolas Hulot GrDF La Poste
       

Institut de l'économie circulaire © 2016