Papier : Ecofolio vise 70% de recyclage à terme



L’éco-organisme veut réduire de plus de moitié le coût du ramassage et du tri.


Actuellement à peine plus de la moitié (51-52 %) du papier consommé dans l’Hexagone est repris et retransformé, contre les trois-quarts en Allemagne. - AFP/Jean-François Monier
Actuellement à peine plus de la moitié (51-52 %) du papier consommé dans l’Hexagone est repris et retransformé, contre les trois-quarts en Allemagne. - AFP/Jean-François Monier

Le ramassage des vieux papiers par apport volontaire, éclipsé à la fin des années 1990 par la collecte à la source, en usage dans 80 % des villes, retrouve droit de cité. A Nancy, Nice, Lorient ou encore Troyes, les conteneurs dédiés à leur récupération ont commencé à réinvestir l’espace public. Un retour aux sources dicté par les lois de l’économie : « La tonne de papier collectée et triée revient entre 100 et 120 euros. C’est deux à trois fois moins cher que le porte-à-porte et ces niveaux de prix, à la revente de matière première, suffisent pour que le service s’autofinance », indique Géraldine Poivert, la directrice générale d’Ecofolio.

Cet éco-organisme, créé en 2006 pour promouvoir cette filière de recyclage, a décidé de réorienter les aides (500 millions d’euros sur la période 2007-2017 collectés au titre de l’écocontribution des entreprises de la filière papier) qu’il prodigue aux collectivités locales.


Sortir de la crise

« Il s’agit de passer d’une ère de subvention à une ère d’investissement », poursuit sa dirigeante qui va plaider cette stratégie auprès des acteurs de la filière papier, réunis ce matin autour de Serge Bardy, député PS du Maine-et-Loire et auteur d’un récent rapport sur ce secteur en crise.

En savoir plus sur Les Echos


Mots clés : ecofolio
Jeudi 29 Janvier 2015

  

Actualité des membres | Membres fondateurs | Personnalités (politiques, chercheurs...) | Membres de l'Institut






Librairie
Librairie





Dernier Tweet

Kedge Business School FEDEREC Fondation Nicolas Hulot GrDF La Poste
       

Institut de l'économie circulaire © 2017