Les Français plébiscitent toujours les renouvelables



Selon le 4e baromètre Ifop/ Qualit’Enr, publié le 29 janvier, 39% des Français sont équipés en énergies renouvelables et 81% d’entre eux estiment qu’elles permettent de faire des économies sur leur facture.


Les Français plébiscitent toujours les renouvelables
Si le déploiement des énergies renouvelables fait aujourd’hui l’objet de secousses et de désaccords en Europe, les Français, eux, en conservent une très bonne perception.

Dans le 4e baromètre Ifop/Qualit’EnR, publié le 29 janvier, ils sont ainsi 90% à estimer que, pour la production de chaleur et d’électricité, il faut encourager les énergies renouvelables, tandis qu’ils ne sont que 66% pour le gaz naturel, et 45% pour le nucléaire.

Et concernant les autres énergies fossiles, le désamour des Français est net : ils ne sont ainsi que 24% à déclarer vouloir que la France encourage le gaz de schiste, 21% pour le charbon et 21% pour le fioul.

A noter toutefois, une baisse générale de cet « encouragement » par rapport à l’année 2013. Pour l’Ifop, cette frilosité s’explique certainement par le fait que les citoyens comprennent qu’ « encourager » c’est « subventionner » ou « les faire participer » alors que le pays est engagé sur la voie de la rigueur budgétaire.

Cependant, malgré un climat plus déprimé, les Français manifestent toujours beaucoup d’intérêt pour les énergies renouvelables. 39% déclarent être équipés en énergies renouvelables et 37% vouloir s’équiper d’ici deux ans.

« Encore une fois, les systèmes bois-énergie sont les plus populaires, avec par exemple 39% d’interviewés qui déclarent vouloir installer un insert dans l’année à venir, et 36% pour le poêle à bois », souligne Qualit’EnR.

Source : Fanny Costes / Energies Actu


  

L'Institut | Membres | Les ateliers de travail | Adhésion | Publications | Case studies | Actualité de l'économie circulaire | Publications






Librairie
Librairie





Dernier Tweet

Kedge Business School FEDEREC Fondation Nicolas Hulot GrDF La Poste
       

Institut de l'économie circulaire © 2017