Le recyclage des appareils électriques marque le pas en France



La récupération des déchets électriques et électroniques stagne à environ 7 kilos par an et par habitant.


Plus de 341.000 tonnes récupérées et recyclées l’an dernier, soit une hausse en volume de 2,1 %, mais toujours 7 kilos par habitant, soit autant qu’en 2011 : l’activité d’Eco-systèmes, l’éco-organisme chargé de la collecte et du retraitement des déchets électriques et électroniques (DEEE), peine à progresser. Si, dans le bilan 2013 dressé ce mardi par ses dirigeants, plusieurs chiffres apparaissent en positif (par exemple, une hausse de 8,5 % de la collecte de petits appareils ménagers type sèche-cheveux), l’écart à combler pour capter l’intégralité de ces appareils reste important. En moyenne annuelle, chaque habitant se sépare de 20 kilos de déchets électroniques et électriques.
 
Mathématiquement, le gisement qui s’offre encore à Eco-systèmes est de 13 kilos. Candidat au renouvellement de son agrément, qui intervient l’an prochain, l’éco-organisme vise un doublement des volumes collectés d’ici à cinq ans. Un choix dicté par Bruxelles, qui vient de fixer de nouveaux objectifs à l’échéance 2019, à savoir recycler 65 % des équipements mis sur le marché (23 kilos par an et par habitant, en France) ou 85 % des volumes collectés, soit 14 kilos de DEEE retraités in fine.

Lire la suite sur Les Echos


  

L'Institut | Membres | Les ateliers de travail | Adhésion | Publications | Case studies | Actualité de l'économie circulaire | Publications






Librairie
Librairie





Dernier Tweet

Kedge Business School FEDEREC Fondation Nicolas Hulot GrDF La Poste
       

Institut de l'économie circulaire © 2017