Le projet Recybéton démontre la faisabilité industrielle du recyclage du béton



Après trois ans de travaux, les professionnels du BTP engagés dans le projet national Recybéton affirment que le recyclage du béton issu de la démolition, pour le réutiliser dans la formulation de nouveaux bétons de construction est possible à une échelle industrielle. Si les expériences menées sont probantes, il reste à convaincre les professionnels de se lancer dans ce recyclage. L'enjeu est de taille, 20 millions de tonnes de béton de déconstruction attendent d'être valorisées.


Le projet Recybéton démontre la faisabilité industrielle du recyclage du béton
Le BTP produit chaque année 260 millions de tonnes de déchets environ. Or, seule une partie de ses déchets est recyclé. Les granulats recyclés ne représentent par exemple que 10 % de la production nationale totale de granulats.

« La profession fait face à deux mouvements, explique Jacques Roudier, président du projet national de recherche et développement Recybéton. D'un côté, nous avons une source de matériaux disponibles issus de la démolition auxquels il faut donner une seconde vie, la plus riche possible en termes de valeur ajoutée. De l'autre, les matériaux naturels se font plus rares et plus difficiles à extraire. Leur extraction est en effet de moins en moins bien acceptée et risque de devenir moins rentable. Notre objectif est donc de faire entrer les produits de la démolition dans le cercle de l'économie circulaire », résume-t-il.

D'où le lancement en 2012 du projet Recybéton, qui livre aujourd'hui ses premiers enseignements quant au recyclage des granulats et à l'utilisation du béton recyclé dans des opérations de construction.

Lire la suite sur Batiweb.com


  

L'Institut | Membres | Les ateliers de travail | Adhésion | Publications | Case studies | Actualité de l'économie circulaire | Publications






Librairie
Librairie





Dernier Tweet

Kedge Business School FEDEREC Fondation Nicolas Hulot GrDF La Poste
       

Institut de l'économie circulaire © 2017