La Chine abandonne les quotas sur les terres rares



Le contrôle des exportations de ces métaux stratégiques, imposé par la Chine il y a une dizaine d’années, était sévèrement critiqué par l’Europe, les Etats-Unis et le Japon.


La Chine abandonne les quotas sur les terres rares
Après dix ans d’existence, la Chine a mis fin aux quotas à l’exportation qu’elle avait imposés sur les terres rares. Le pays, qui concentre plus de 90% de la production mondiale de ces minerais aujourd’hui indispensables à de nombreuses industries - de la high- tech au nucléaire en passant par l’automobile - avait été condamné l’an dernier par l’Organisation mondiale du Commerce (OMC), qui avait jugé ces droits de douane illégaux au regard des principes du commerce international.
La décision des autorités chinoises n’est donc pas inattendue, soulignent des experts. Et son effet sur les prix pourrait rester limité.

Lire la suite sur Les Echos


  

L'Institut | Membres | Les ateliers de travail | Adhésion | Publications | Case studies | Actualité de l'économie circulaire | Publications






Librairie
Librairie





Dernier Tweet

Kedge Business School FEDEREC Fondation Nicolas Hulot GrDF La Poste
       

Institut de l'économie circulaire © 2017