François-Michel Lambert : la French touch de l’économie circulaire



L’adoption de la loi transition énergétique par l’Assemblée a apporté une nouvelle pierre à l’édifice du modèle français de l’économie circulaire. L’un des plus principaux architectes de ce modèle, le député François-Michel Lambert, a exposé à Ecogisements ce qui l’inspire.


François-Michel Lambert : la French touch de l’économie circulaire
Avec l’adoption par l’Assemblée de la loi transition énergétique  le 27 mai dernier, la France a renforcé son arsenal législatif en matière d’économie circulaire. Elle comporte notamment une quarantaine d’articles qui vont permettre ainsi d’encadrer la longue migration du modèle économique linéaire actuel vers une économie plus préservatrice des ressources.
Considéré comme l’un des principaux initiateurs de l’économie circulaire en Hexagone, le député EELV François-Michel Lambert, assure que « la France  a fait un bond en avant et a montré une voie qui n’existe nulle part ailleurs en Europe ». Elle n’est bien sûr pas la seule à investir en ce sens, mais le député des Bouches-du-Rhône constate qu’à l’étranger ce sont bien souvent les entreprises qui donnent l’exemple, sans pour autant obtenir « de véritable pilotage politique ». Dans d’autres pays, les stratégies sont parfois « davantage dans une logique de planification ».

Un modèle français

L’actualité française  de l’économie circulaire fait ressortir un certain nombre d’acteurs issus de secteurs variés de la société. Aux yeux de François-Michel Lambert, il est essentiel pour l’Etat d’accompagner la synergie créée par ces acteurs, pas seulement les entreprises. « La France a cet atout assez notable d’avoir mis en dynamique la société, de ne pas se contenter simplement d’objectifs sur les déchets comme dans certains pays. »

Lire la suite sur ecogisements.org


  

Vie de l'Institut | Communiqués de presse | Revue de presse






Librairie
Librairie





Dernier Tweet

Kedge Business School FEDEREC Fondation Nicolas Hulot GrDF La Poste
       

Institut de l'économie circulaire © 2017