Economie circulaire : réconcilier croissance et environnement – rapport de l’Institut Montaigne




« Pour atteindre l’objectif fixé par l'Accord de Paris […] il faudra également adapter les modèles de production, de transformation et de consommation afin de les rendre conciliables avec une croissance soutenue sur le long terme. L’économie circulaire permet de répondre à cet enjeu. »

Partant de cette constation, l’Institut Montaigne a mobilisé un groupe de travail afin de rédiger un rapport, Economie circulaire : réconcilier croissance et environnement (une synthèse illustrée et didactique est également disponible en ligne).
Ce document rappelle que l’économie circulaire est un concept en évolution, qui de plus s’appuie sur des leviers variés : écologie industrielle et territoriale, économie de la fonctionnalité, recyclage … Cependant toutes les définitions convergent vers un objectif de croissance économique durable : continuer à créer de la valeur en réduisant les externalités négatives et le prélèvement des ressources naturelles. L’Institut Montaigne place trois caractéristiques fondamentales au cœur de l’économie circulaire : croissance, innovation, et collaboration.

Les bénéfices environnementaux, économiques et sociétaux attendus du développement de l’économie circulaire sont présentés à différentes échelles, du global jusqu’à l’entreprise et l’individu.

Le rapport propose un état des lieux de l’économie circulaire sur différents territoires, tout en soulignant les limites de l’exercice. En effet divers indicateurs sont utilisés, avec leur échelle et leur finalité propre, mais il n’existe pas d’indicateur synthétique mesurant de manière satisfaisante le « niveau de circularité d’un territoire ou d’un secteur d’activité donné ».

Huit propositions pour réconcilier croissance et environnement

Malgré le mise en place de mesures soutenant la transition vers l’économie circulaire en France et dans l’Union Européenne, de nombreux freins persistent. Pour aller plus loin, l’Institut Montaigne déroule 8 propositions, déclinées en recommandations de politiques publiques touchant des leviers stratégiques, règlementaires et financiers à différentes échelles.
  1. Promouvoir l’économie circulaire au niveau international comme levier permettant de répondre aux enjeux environnementaux mondiaux
  2. Mesurer la transition circulaire de manière harmonisée au niveau européen et fixer des objectifs à moyen terme
  3. Adapter le cadre réglementaire communautaire pour favoriser la transition vers l’économie circulaire
  4. Donner un prix aux externalités négatives pour faire de l’économie circulaire un terrain de jeu équitable
  5. Développer l’offre de financement aux projets de transition vers une économie circulaire
  6. Bâtir une stratégie intégrée au niveau français
  7. Favoriser l’innovation et le développement de l’offre circulaire
  8. Stimuler la demande en matière d’économie circulaire

Synthèse et rapport complet (disponible en anglais et en français)
 


  

L'Institut | Membres | Les ateliers de travail | Adhésion | Publications | Case studies | Actualité de l'économie circulaire | Publications






Librairie
Librairie





Dernier Tweet

Kedge Business School FEDEREC Fondation Nicolas Hulot GrDF La Poste
       

Institut de l'économie circulaire © 2017