Discours de Ségolène Royal : Ouverture du Colloque National Biomasse organisé par le syndicat des énergies renouvelables et France Biomasse énergie




Discours d’ouverture du Colloque National Biomasse
organisé par le syndicat des énergies renouvelables et France Biomasse énergie


Monsieur le président du Syndicat des énergies renouvelables,
Monsieur le président de France Biomasse Energie,
Mesdames et messieurs les élus,
Madame la directrice déléguée de l’Ademe,
Monsieur Jean Jouzel,
Mesdames et messieurs,

- La biomasse est la première ressource énergétique renouvelable de notre planète - la deuxième en France après l’hydroélectricité.
- La biomasse, c’est la nature au service de la technologie : une énergie inscrite dans l’histoire de l’humanité
- Le bois est utilisé depuis plusieurs dizaines de milliers d’années par les hommes comme combustible, et il a contribué largement à la première révolution industrielle.

- Face aux enjeux d’aujourd’hui, et pour préserver les générations futures, la biomasse présente des avantages décisifs en matière de lutte contre le dérèglement climatique, par la réduction des émissions de gaz à effet de serre.
- Exploitée et valorisée dans le juste respect de l’usage des sols et de la biodiversité, elle constitue pour la France, pour l’Europe et pour le monde, une énergie d’avenir
- Elle qui peut engendrer une prospérité économique respectueuse de l’environnement.
- A un an de la conférence de Paris sur le climat, il est indispensable que la France se présente au monde comme exemplaire.
- Une agriculture parmi les plus puissantes au monde, de vastes forêts et espaces maritimes, la France est dotée d’atouts incontestables pour être un leader mondial des bio-énergies.
- Ceci grâce à la coopération de grands groupes et de PME, ETI et TPE qui valorisent nos territoires.
- Par la recherche et l’innovation, nos entreprises peuvent conquérir le marché mondial, en créant en France les emplois de la croissance verte.

- Parmi les bio-énergies, vous représentez aujourd’hui plusieurs filières : la méthanisation, le bois, les bio-carburants.
- Il ne s’agit pas de vous opposer les uns aux autres, ni aux producteurs d’autres énergies.
- Il s’agit d’emprunter tous ensemble la voie de la transition vers le nouveau modèle énergétique français.

Consulter le discours dans son intégralité (PDF - 108 Ko)

Pour toute information complémentaire, contact presse : 01 40 81 78 31


  

L'Institut | Membres | Les ateliers de travail | Adhésion | Publications | Case studies | Actualité de l'économie circulaire | Publications






Librairie
Librairie





Dernier Tweet

Kedge Business School FEDEREC Fondation Nicolas Hulot GrDF La Poste
       

Institut de l'économie circulaire © 2017