Delphine Batho : Comment les cours du pétrole pénalisent l’économie circulaire




La période n’est pas favorable à l’économie circulaire car les cours du pétrole sont bas, campe d’entrée de jeu Delphine Batho, qui s’adressait fin janvier au public des « mardis de l’économie circulaire », organisés par l’Institut de l’Economie Circulaire dans le café parisien « Le Petit Choiseul ». Filmée par la rédaction de Mediatico, la députée des Deux-Sèvres et ancienne ministre de l’Ecologie explique en effet comment le plastique recyclé perd aujourd’hui sa compétitivité sur le marché des matières premières, mais aussi comment la croissance liée aux cours du pétrole est à ce point atone qu’elle décourage cette filière économique encore fragile.

Le principal risque aujourd’hui est de voir les entreprises reculer dans leurs efforts de recyclage, insiste Delphine Batho, qui évoque dans cette vidéo plusieurs exemples d’entreprises de sa circonscription ayant abandonné des marchés de l’économie circulaire ou la fabrication de certains produits recyclés.

Des instruments de politique publique vigoureux doivent être mis en place sans attendre pour orienter et maintenir l’activité des entreprises dans l’économie circulaire, en dépit de leur moindre rentabilité actuelle, défend Delphine Batho. Au travers de mesures réglementaires incitatives ou contraignantes, ou encore fiscales. « Si on ne fait pas la taxe carbone aujourd’hui, quand les prix du pétrole sont au plus bas, on ne le fera jamais », plaide-t-elle dans cette vidéo.

Source : Mediatico

Mardi 16 Février 2016

  

Vie de l'Institut | Communiqués de presse | Revue de presse






Librairie
Librairie





Dernier Tweet

Kedge Business School FEDEREC Fondation Nicolas Hulot GrDF La Poste
       

Institut de l'économie circulaire © 2016