Déchets d'emballages et de papiers : l'Ademe livre ses recettes pour améliorer le recyclage




Déchets d'emballages et de papiers : l'Ademe livre ses recettes pour améliorer le recyclage
Dans une étude prospective sur la gestion des déchets d'emballages et de papiers graphiques à l'horizon 2030, publiée le 15 octobre, l'Agence de l'environnement et de la maîtrise de l'énergie (Ademe) juge nécessaire d'améliorer la collecte et d'augmenter la capacité des centres de tri pour atteindre l'objectif de 60% de déchets recyclés en 2025 inscrit dans le projet de loi sur la transition énergétique. Ce dernier, voté le 14 octobre à l'Assemblée nationale et qui doit encore être discuté au Sénat, prévoit une diminution de moitié de la mise en décharge d'ici 2025 par rapport à 2010 et le recyclage de 55% des déchets non dangereux. Or aujourd'hui, 42% des emballages et papiers collectés par le service public de la gestion des déchets (SGPD) sont recyclés, rappelle l'étude.

L'extension en cours des consignes de tri à l'ensemble des emballages plastiques (pots et barquettes, films plastiques, bouteilles et flacons) va générer une augmentation de 25% du poids des quantités de déchets collectés et une hausse de 95% en volume d'ici 2030, selon l'Ademe. De plus, souligne-t-elle, les objets à trier seront plus hétérogènes qu'aujourd'hui, rendant plus difficile le lien entre une forme et une matière et comportant des souillures plus importantes. Pour gérer au mieux ces futurs flux, notamment pour maîtriser le coût de la collecte qui représente la moitié du coût global de gestion des déchets d'emballages, l'étude plaide pour une harmonisation des consignes de tri et de la signalétique (point vert, tri main, etc...).

Lire la suite sur Localtis



  

L'Institut | Membres | Les ateliers de travail | Adhésion | Publications | Case studies | Actualité de l'économie circulaire | Publications






Librairie
Librairie





Dernier Tweet

Kedge Business School FEDEREC Fondation Nicolas Hulot GrDF La Poste
       

Institut de l'économie circulaire © 2017