De l'après COP21, Federec attend la création d'un prix carbone



Lors de la conférence Climat à Paris, Federec a voulu être sur la liste des acteurs présents au Grand Palais pour parler du recyclage. Un rendez-vous incontournable pour la fédération des entreprises du recyclage qui espère qu'à l'issue de la COP21, un accord soit trouvé sur la mise en œuvre d'une taxe carbone à l'échelle planétaire.


De l'après COP21, Federec attend la création d'un prix carbone
Autour de plusieurs invités de marque comme Ranjit Baxi, président du BIR, Romain Ferrari, président de la Fondation 2019, Li Shen, professeur des ressources et de l'énergie à l'institut Copernic d'Utrecht aux Pays-Bas, et Alexis Gérard, directeur du cabinet d'études RDC, Jean-Philippe Carpentier (président de Federec) a fait la promotion d'une industrie qui permet d'économiser des ressources naturelles et de réduire les émissions de GES.

Pour le prouver, Federec a lancé cette année avec RDC et l'Ademe une étude sur les bénéfices environnementaux du recyclage. Se basant sur un travail entamé en 2008 par le BIR, l'enquête sera publiée courant janvier 2016. Les premières estimations montrent déjà un bénéfice en 2014 d'environ 20 millions de tonnes équivalent CO2 pour plusieurs filières de recyclage dont les ferrailles et l'aluminium en tête. L'étude s'appuie également sur des modélisations d'analyse de cycle de vie ; elle sera réactualisée chaque année et servira d'outil de communication pour développer les filières de recyclage.

Source : RecyclageRecuperation.fr


Mots clés : FEDEREC

  

Actualité des membres | Membres fondateurs | Personnalités (politiques, chercheurs...) | Membres de l'Institut






Librairie
Librairie





Dernier Tweet

Kedge Business School FEDEREC Fondation Nicolas Hulot GrDF La Poste
       

Institut de l'économie circulaire © 2017