Communiqué de presse l "Réparation automobile : les français changent leurs habitudes"




Communiqué de presse l "Réparation automobile : les français changent leurs habitudes"
Communiqué de presse
mardi 16 juin 2015
 
Réparation automobile : les français changent leurs habitudes
 
sondage BVA : 9 français sur 10 aimeraient qu’on leur propose aussi de l’occasion pour réparer leur véhicule
Aujourd’hui, les français n’ont plus aucune réticence concernant les pièces d’occasion en matière automobile. Le temps où la pièce neuve s’imposait comme choix exclusif pour la réparation des véhicules semble totalement révolu :
 
90,3 % des français attendent de leur réparateur automobile un vrai choix entre pièces de réemploi et pièces neuves :
 
  • 40,6 % des français trouverait très bien d’avoir le choix entre une pièce neuve et une pièce recyclée pour réparer leur véhicule,
  • 31,4 % trouveraient cela bien,
  • 18,3 % trouveraient cela plutôt bien,
  • seulement 4,7 % sont négatifs sur cette possibilité de choix suggestion.
 
Caréco et l’Institut de l’Economie Circulaire ont demandé le week-end dernier à BVA d’interroger 1000 français sur leurs attentes lorsqu’ils sont chez leur réparateur automobile, que ce soit en chaîne de réparation rapide, chez leur concessionnaire ou leur garagiste indépendant.  La réponse est unanime : disposer d’un vrai choix en matière de réparation automobile devient une exigence pour les français. Pourquoi faire réparer sa portière par un produit neuf s’il y a un équivalent en pièce recyclée de qualité comparable, le plus souvent garantie et deux fois moins cher ? Ce sont le porte-monnaie et la planète qui y gagnent.

En novembre 2014, un sondage BVA-Caréco montrait déjà que 68,8 % des français étaient prêts à réparer leur véhicule avec des pièces recyclées.
 
A l’heure où l’on parle de l’amendement n° 798 de la loi de transition énergétique qui vise à systématiser l’offre de réemploi pour l’entretien et la réparation automobile afin de promouvoir leur usage, ce sondage confirme que les français n’ont plus d’exclusive pour la pièce neuve.
 
Pour Grégory Giavarina, Délégué Général de l’Institut de l’Economie Circulaire :
 
« Ce sondage montre la maturité des français en matière de consommation circulaire. L’économie circulaire n’est plus seulement un concept ou une réflexion de pointe sur le long terme, c’est aussi une possibilité de choix concret en faveur de l’environnement, pour tous les consommateurs.
Le secteur automobile, avec sa filière de réemploi innovante et bien organisée, s’affiche ici comme une référence. Dans les cinq ans qui viennent, l’économie circulaire va multiplier les exemples au service direct des consommateurs, et notre Institut va largement y contribuer. »
 
Pour Didier Richaud, Président de Caréco,
 
« une coopérative comme Caréco est bien armée pour répondre à cette attente des consommateurs : cela fait  dix ans que notre filière s’est structurée pour rendre accessible aux automobilistes comme aux professionnels une offre de pièces de réemploi qualitative, disposant de toutes les garanties et de la traçabilité voulue.
 Les consommateurs veulent clairement le choix entre pièce neuve et pièce de réemploi : nous allons aider les professionnels de la réparation à mieux intégrer les gammes de produits recyclées dans leur démarche au quotidien. »
 
CARECO,  c’est aujourd’hui :
Plus de 150 000 véhicules hors d’usage collectés et traités par an dans le respect de la Directive Européenne. Le réseau Careco, fort de ses 80 centres, tous détenteurs de l’agrément et de l’autorisation préfectorale, et de 1500 collaborateurs, est le premier réseau national de recyclage automobile, sous enseigne.
Careco représente le renouveau de la filière du recyclage automobile, au cœur des préoccupations principales des français : le développement durable et le pouvoir d’achat.
 
A propos de l’institut de l’Economie Circulaire, c’est aujourd’hui :
L’Institut de l’économie circulaire est une association nationale multi-acteurs, cercle de réflexions et d’actions, dont l’objectif est la promotion de l’économie circulaire. Lancé début 2013, l’Institut fédère et implique dans une démarche collaborative plus de 150 membres, structures (Entreprises, Collectivités, ONG…) et personnalités qualifiées (Parlementaires, chercheurs, experts…). Mutualiser les compétences et les ressources, faciliter les échanges de savoir et d'expérience entre tous les experts et acteurs impliqués font partie de l’ADN de l’Institut. L’association, dont la mission d’information et de communication est primordiale, diffuse et valorise les réalisations et les bonnes pratiques concrètes sur l'économie circulaire. Elle facilite également la réation de synergies entre les acteurs afin de favoriser l’émergence de projets multipartites.

Président de l'Institut : François-Michel Lambert
Marraine de l'Institut : Coline Serreau
Membres fondateurs de l'Institut : Le groupe La Poste, GrDF, Ecofolio, FEDEREC, Kedge Business School, la Fondation Nicolas Hulot, le Syndicat Français de l'Industrie Cimentière
http://www.institut-economie-circulaire.fr/

Contact presse :
Acte V

Téléphone : 01 41 290 290
Mail : contact@actev.fr


Mots clés : Careco

  

Vie de l'Institut | Communiqués de presse | Revue de presse






Librairie
Librairie





Dernier Tweet

Kedge Business School FEDEREC Fondation Nicolas Hulot GrDF La Poste
       

Institut de l'économie circulaire © 2017