CP | Inauguration de l’usine de méthanisation de CLER VERTS® et CLER ENR®



Au cœur du Pays Lauragais, une installation de méthanisation territoriale pour valoriser localement les déchets organiques d’Occitanie


« Avec cette inauguration, notre PME familiale confirme son caractère pionnier : la méthanisation et le compostage sont des solutions complémentaires et non concurrentes. Nous avons réussi à les réunir sur un même site, en complétant ainsi notre éventail de solutions de traitement des déchets organiques. 

Nous défendons la valorisation organique, car il s’agit d’une solution plus vertueuse que la mise en décharge ou l’incinération – à tout point de vue : environnemental, économique, social, physico-chimique, etc. Vous avez déjà essayé de brûler de l’eau ? Pas très efficace, hein… eh bien les déchets organiques sont principalement constitués d’eau… et de matière organique, indispensable à la vie des sols. Incinérer ou enfouir ces déchets relève de l’aberration. 

L’aire urbaine de Toulouse constitue un gisement colossal de déchets organiques, notre vocation est de les recycler pour en faire des ressources nouvelles dont a besoin le monde rural. Nous faisons ainsi de la matière organique une ressource créatrice d’emplois non délocalisables, qui permet de produire une énergie locale issue de sources renouvelables. Nous nous devons de détourner cette matière organique de l’incinération ou de la mise en décharge, pour permettre son retour au sol.

Il faut aussi savoir qu’avec notre métier, nous sommes confrontés quotidiennement et littéralement de plein fouet au gâchis dont est responsable notre société de surconsommation : chaque année en France, 10 millions de tonnes de produits alimentaires sont détournés de l’alimentation humaine (ADEME, 2016). J’invite chacune et chacun à réfléchir et à prendre conscience de l’énormité de ce gisement. Une partie des déchets organiques que nous recyclons sont inévitables – déchets de production, épluchures, coquilles, etc. Mais une grande partie est complètement ou potentiellement évitable… »

Jean-Luc DA LOZZO

Penser global, agir local

L’approche développée localement par notre PME CLER VERTS® et ses partenaires repense les problématiques liées aux déchets organiques de façon globale. D’une part, il existe dans les aires urbaines d’importantes quantités de matières organiques, qui sont actuellement incinérées ou enfouies – ce qui équivaut à une perte sèche de matière organique au niveau systémique. Parallèlement, les directives européennes, le Grenelle de l’Environnement, la loi de transition énergétique (LTE), le plan national de lutte contre le gaspillage alimentaire, etc., fixent d’ambitieux objectifs de valorisation de ces matières organiques, avec, à ce jour, des effets qui restent limités…

D’autre part, les sols agricoles subissent, depuis 40 ans, une exploitation intensive qui contribue à une baisse constante de leur teneur en matière organique. Et pourtant, si elle est valorisée de manière optimisée, la matière organique permet de produire localement des fertilisants naturels (azote, phosphore), de l’alimentation animale, ainsi que de l’énergie, tous issus de sources renouvelables.

Un écosystème industriel dédié à la matière organique

Depuis sa création en 2003, CLER VERTS® occupe un site de 9 hectares, dans le Lauragais. Ce site a peu à peu accueilli un panel élargi de solutions qui permettent de traiter les déchets organiques de manière différenciée par type de déchet, afin d’en maximiser le potentiel de valorisation :
  • Service logistique permettant de desservir une aire de 40 km de rayon, et collecter les déchets organiques de tous types.
  • Plateforme de valorisation de déchets de bois brut et traité.
  • Plateforme de préparation et stockage de biomasse pour chaufferie collective.
  • Centrale photovoltaïque de 250 kWc sur bâtiment (production d’énergie 10 fois supérieure à l’énergie consommée par CLER VERTS®).
  • Deux plateformes de compostage multi-déchets organiques pour produire des amendements utilisables soit en agriculture biologique, soit en agriculture conventionnelle.
  • Unité de déconditionnement de déchets agro-alimentaires et de GMS.

Ce métabolisme intègre pleinement l’innovation et la recherche : CLER VERTS® accueille notamment SOLIDIA, propriété de l’INSA Toulouse :  une plateforme de recherche et de tests unique en France, dédiée à la méthanisation par voie solide (ou sèche) discontinue de résidus agricoles de cultures ou d’élevage.

L’installation de méthanisation territoriale inaugurée le 20 octobre vient ainsi compléter l’éventail de solutions de CLER VERTS® via sa filiale CLER ENR®, en faisant un site unique en France.

Du montage de projet à la construction : un casse-tête résolu en six années

L’idée de cette installation de méthanisation est née il y a plus de six ans, confrontés à la montée en puissance des quantités de bio-déchets qui arrivaient sur la plateforme. Historiquement, CLER VERTS® a d’abord été une composterie de déchets verts. L’activité a ensuite été élargie aux bio-déchets, y compris aux sous-produits animaux de catégories 2 et 3, en obtenant l’agrément sanitaire qu’exige la réglementation pour pouvoir composter des sous-produits animaux.

Il aura fallu six ans de tractations pour arriver à concrétiser ce projet. Le montage a nécessité la création d’une filiale dédiée aux énergies renouvelables, CLER ENR®, pour permettre l’entrée de la région au capital via le fonds d’investissement régional dans les énergies renouvelables MPEI. Le projet a également pu bénéficier d’une subvention de l’ADEME ainsi que de la région ex-Midi-Pyrénées (cf chiffres-clés).

Pour la construction, c’est l’entreprise Envitec Biogas qui a été sélectionnée, forte d’une expertise de plus de 14 ans dans la production de biogaz à travers le monde entier. Parallèlement, les appels d’offres pour l’attribution des différents marchés (terrassement, bâtiment, etc.) ont été volontairement divisés en lots par CLER VERTS®, permettant à des PME locales de répondre et de participer aux travaux. Le chantier, débuté en octobre 2015, aura été finalisé en un peu moins d’un an.

Des perspectives prometteuses

L’électricité produite par la cogénération est vendue à EDF dans le cadre d’un contrat de 15 ans. Le digestat ayant un statut de déchet en dépit de sa composition à minima équivalente à celle des engrais de synthèse, les 18 000 tonnes de digestat seront épandues sur 1 600 hectares de terres agricoles. Les demandes d’agriculteurs céréaliers souhaitant entrer dans le plan d’épandage ont été supérieures aux quantités de digestat qui seront disponibles chaque année.

Dans les années à venir, nous espérons voir progresser les tonnages de déchets organiques détournés de l’incinération ou de la mise en décharge. En application de la Loi Grenelle 2, tous les gros producteurs de bio-déchets (>10t/an) sont en effet censés mettre en place un tri à la source de leurs bio-déchets pour en permettre une valorisation organique, depuis le 1er janvier 2016. La LTE prévoit, elle, une généralisation du tri à la source des bio-déchets pour tous les producteurs d’ici 2025, y compris pour les particuliers. Reste à voir comment ces évolutions réglementaires seront appliquées : malgré la nouvelle réglementation en vigueur depuis le 1er janvier, nombre de gros producteurs n’ont toujours pas mis en place le tri de leurs bio-déchets.

Enfin, dans ce contexte favorable à une économie circulaire de proximité, nous ne nous interdisons pas de réfléchir à la création d’une autre plateforme multi-filières ailleurs en Occitanie. La gestion des déchets doit être un service de proximité, apporté aux différents acteurs du territoire dans un périmètre géographique d’action limité. Nous pensons qu’il y a du potentiel ailleurs, pour couvrir les besoins notamment de l’aire urbaine de Toulouse.

Les chiffres-clés du projet

Montage financier
Investissement total réalisé : 5 700 000 €
Subvention ADEME : 904 875 € 
Subvention Région : 482 000 € 
Financement bancaire : 13 ans
Capital CLER ENR® : 35% MPEI, 65% CLER VERTS®
 
Dimensionnement
Capacité de traitement : 18 000 t/an
Bâtiment d’exploitation : 2 800 m²
Unité de déconditionnement : 9t/heure
Digesteur : 3 200 m3
Stockage digestat : liquide 1 210 m; solide 4 000 m3                     

Caractéristiques énergétiques
Production électrique : 5 070 MWh é/an (équivaut à la consommation de 950 foyers/an, norme RT2012)
Production thermique : 5 870 MWh/an (équivaut à la consommation de 587 foyers/an)
Cogénération : 637 kWé
 
Contacts :          Jean-Luc DA LOZZO                                                                Elodie LANTA
                            jeanlucdalozzo@gmail.com                                                   elodie.lanta@cler-verts.fr
                            06.15.09.54.55.                                                                       06.69.49.87.87.  
 

Lundi 17 Octobre 2016

  

Actualité des membres | Membres fondateurs | Personnalités (politiques, chercheurs...) | Membres de l'Institut






Librairie
Librairie





Dernier Tweet

Kedge Business School FEDEREC Fondation Nicolas Hulot GrDF La Poste
       

Institut de l'économie circulaire © 2017