Amendement sur les pièces d'occasion : des démolisseurs heureux !



Un amendement à loi de transition énergétique passé relativement inaperçu va obliger les réparateurs à proposer systématiquement de la pièce d'occasion. Les démolisseurs vont faire de bonnes affaires...


Amendement sur les pièces d'occasion : des démolisseurs heureux !
Passé sans tambour ni trompettes, l'amendement n°798 à la loi de transition énergétique va pourtant sacrément secouer la vie des réparateurs automobiles: "Tout professionnel qui commercialise des prestations d'entretien ou de réparation de véhicules automobiles permet aux consommateurs d'opter pour l'utilisation, pour certaines catégories de pièces de rechange, de pièces issues de l'économie circulaire  à la place de pièces neuves" indique l'amendement. 

Et la proposition n'aura rien d'optionnel, toujours selon l'amendement : "Tout manquement (...) est passible d'une amende dont le montant ne peut excéder 3000€ pour une personne physique et 15 000€ pour une personne morale" est-il encore écrit. 

Signé par le groupe écologiste de l'Assemblée nationale, ce texte a été porté par François-Michel Lambert  : "Nous voulons inverser la logique. Jusqu'à présent, c'était plutôt au client de faire baisser la note.

Maintenant, c'est l'inverse" explique t-il, "cela va abaisser le coût de la réparation, et donc allonger la durée de vie des véhicules." Le député s'enthousiasme même, puisque selon lui il s'agit d'une mesure qui permettra "de sortir d'une société de l'hyper-consommation" et qui "redonnera du pouvoir d'achat aux Français." 

Lire la suite: http://www.largus.fr/actualite-automobile/amendement-sur-les-pieces-doccasion-des-demolisseurs-heureux-6278399.html#ixzz3c7p7C0Zw  


  

L'Institut | Membres | Les ateliers de travail | Adhésion | Publications | Case studies | Actualité de l'économie circulaire | Publications






Librairie
Librairie





Dernier Tweet

Kedge Business School FEDEREC Fondation Nicolas Hulot GrDF La Poste
       

Institut de l'économie circulaire © 2017