A Nantes, l'entreprise Armor a fait le choix du recyclage




A Nantes, l'entreprise Armor a fait le choix du recyclage
En 2004, l'entreprise Armor, spécialisée dans la fabrication de cartouches d'encre et de consommables d'impression, bat de l'aile. « L'entreprise était connue pour ses grèves et les pneus brûlés devant l'usine », explique Hubert de Boisredon. Lorsqu'il reprend les rênes cette année-là, le nouveau PDG relance l'investissement et met le développement durable au coeur de sa stratégie. Son ambition : faire du site nantais, l'usine la plus compétitive au monde.

L'objectif est aujourd'hui atteint : après 50 millions d'euros d'investissement et 250 emplois créés à Nantes, Armor est devenue n° 1 mondial dans son secteur. « Tout en développant l'activité et l'emploi à Nantes, nous sommes allés chercher la croissance dans les pays émergents - Inde, Brésil, Chine - selon un modèle de co-industrialisation. » Les commandes nantaises sont « semi-finies » quand elles sont expédiées dans ces pays. Résultat : les commandes de l'étranger stimulent directement l'industrie française. Un code-barres sur deux en Europe et un sur trois dans le monde est imprimé par un consommable Armor.

Le développement durable est le point d'ancrage de cette reconversion réussie. « Non seulement nous vendons des cartouches d'encre recyclées, mais nous collectons chez nos clients les cartouches cassées, trop vieilles ou inutilisables, nous les démantelons pour récupérer des pièces qui serviront à la confection d'objets comme un cintre, une bannette ou des produits de bureautique. »

Hubert de Boisredon a réussi un double pari : montrer que les entreprises industrielles de taille intermédiaire peuvent se développer en France, et développer une économie circulaire, dans laquelle les déchets des uns sont les ressources des autres.


Mots clés : Armor
Dimanche 20 Octobre 2013

  

Actualité des membres | Membres fondateurs | Personnalités (politiques, chercheurs...) | Membres de l'Institut






Librairie
Librairie





Dernier Tweet

Kedge Business School FEDEREC Fondation Nicolas Hulot GrDF La Poste
       

Institut de l'économie circulaire © 2017