2ème Journée Nationale du REemploi (JNRE) à l'initiative de Careco, le 25 novembre 2016



Créée par CARECO -spécialiste du recyclage automobile, premier réseau national de vente de pièces automobile d’occasion- la 2ème Journée Nationale du REemploi (JNRE), soutenue par l’Institut de l’économie circulaire, se déroule le 25 novembre 2016.


Cette année, la JNRE s’inscrit dans le cadre de la Semaine Européenne de la Réduction des Déchets – SERD – (19-27 nov.) initiée par l’ADEME.

L’objectif de cette journée nationale : Faire découvrir aux élus, professionnels, élèves et enseignants, les différents métiers du recyclage automobile et du réemploi afin de les sensibiliser aux problématiques et aux enjeux du recyclage.

A cette occasion, Caréco ouvrira les portes de ses centres de recyclage à plus de 2000 élèves de l’Education Nationale.
 

Au programme : un parcours pédagogique depuis la dépollution d’un véhicule jusqu’à la commercialisation de la pièce de réemploi. L’occasion pour CARECO d’initier ces jeunes aux bonnes pratiques visant à limiter la production de déchets et ainsi réduire leur impact environnemental.

Acteur majeur du recyclage automobile, le groupe CARECO, qui compte 80 centres et emploie 1500 collaborateurs en France, traite chaque année plus de 150.000 véhicules hors d’usage (VHU). Changer l’image des casses traditionnelles et démocratiser la pièce de rechange d’occasion, tel est le leitmotiv de Careco dont le modèle économique est au cœur de l’économie circulaire.

Pourquoi une journée du réemploi ?
Les politiques publiques comme les initiatives privées ne suffisent pas aujourd’hui à créer des réflexes citoyens autour de la problématique du réemploi.
C’est pourquoi CARECO compte sur une mobilisation générale autour du "réemploi, une idée neuve", pour inciter les français à réemployer. Visant à toucher les jeunes générations et les entreprises, cette journée nationale veut faire du réemploi le réflexe environnemental par excellence.

Pour rappel
La loi relative à la transition énergétique pour la croissance verte, autrement appelée loi » Royal « , un décret du ministère de l’environnement offrira la possibilité aux automobilistes d’opter pour des pièces de réemploi.

Aux termes de ce décret du 30 mai 2016 applicable au 1er janvier 2017 "Le professionnel qui commercialise des prestations d’entretien ou de réparation de voitures particulières ou de camionnettes permet au consommateur d’opter pour l’utilisation de pièces de rechange issues de l’économie circulaire à la place de pièces neuves."

Mardi 8 Novembre 2016

  

Actualité des membres | Membres fondateurs | Personnalités (politiques, chercheurs...) | Membres de l'Institut






Librairie
Librairie





Dernier Tweet

Kedge Business School FEDEREC Fondation Nicolas Hulot GrDF La Poste
       

Institut de l'économie circulaire © 2017